Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Une piscine pour 99 $ : un plongeon vers l’endettement
Option consommateurs porte plainte à l’Office de la protection du consommateur contre les détaillants Trévi et Club Piscine
Montréal, 7 mai 2012 – L’arrivée du printemps apporte son lot d’annonces publicitaires des détaillants de piscines. Trévi et Club Piscine, deux joueurs importants dans ce domaine, proposent des piscines creusées pour 99 $ par mois. Option consommateurs dénonce ces pratiques commerciales et publicitaires douteuses qui incitent à l’endettement, et demande aux banques, encore une fois, d’agir en prêteurs responsables.

La piscine creusée, un produit de luxe…
Une piscine creusée pour 99 $ par mois : tentant, non ? Le consommateur devra faire plusieurs recherches et s’armer de patience pour trouver plus d’informations sur cette offre en apparence très alléchante, mais qui n’est en fait rien de moins qu’un plan de financement échelonné sur 240 mois,… soit 20 ans!

« Beaucoup d’entreprises encouragent le consommateur à payer un bien ou un service par versements égaux. Le cas de Trévi et de Club Piscine nous indigne particulièrement car le prix psychologique de 99 $ incite bien des gens à penser qu’ils peuvent s’offrir le luxe d’une piscine creusée, déclare Dominique Gervais, avocate au service juridique d’Option consommateurs. Or, dans le cas de Trévi par exemple, le coût total est très élevé! Il est question de 21 000 $ pour un modèle de base de 20 pi, auxquels s’ajoutent au moins 10 000 $ d’intérêts, ainsi que des frais inhérents, comme le permis de construction, l’installation d’une clôture et l’entretien. ».

… Et non un investissement
Option consommateurs s’est adressé à un vendeur de Trévi pour y voir clair. Nous avons appris que ce prêt, financé par la Banque nationale ou Accord D (Desjardins), serait offert au taux variable de 6,3 % pour trois ans. Attention aux mauvaises surprises, advenant une hausse des taux d’intérêt. Tout cela fait qu’il devient impossible de connaître le prix total de la piscine, ce qui contrevient à la Loi sur la protection du consommateur.

L’organisme rappelle qu’une piscine creusée n’est pas un investissement et n’a que très peu de valeur lors de la vente d’une propriété, contrairement à la réfection du toit, à la rénovation de la cuisine ou d’une salle de bains, ou encore pour d’autres travaux considérés comme essentiels.

Option consommateur en appelle à la responsabilité sociale des banques
L’organisme estime aussi qu’il est plus que temps que les institutions financières prennent leurs responsabilités et cessent d’inciter par quelque moyen que ce soit les ménages à vivre au-dessus de leurs moyens. « À l’heure où le taux d’endettement représente environ 150 % du revenu disponible des ménages, est-ce raisonnable de proposer un financement échelonné sur 20 ans pour une piscine? », demande Sylvie De Bellefeuille, avocate et conseillère budgétaire à Option consommateurs. Plutôt que d’opter pour cette formule, l’organisme recommande aux consommateurs de choisir un financement qui limite la longévité de leur endettement. « Avant de faire un tel achat, établissez un budget réaliste et renseignez-vous sur tous les frais inhérents à la construction et à l’entretien de votre piscine », précise-t-elle.

Plainte à l’Office de la protection du consommateur

Option consommateurs a officiellement dénoncé ces pratiques en portant plainte contre Trévi et Club piscine à l’Office de la protection du consommateur, notamment parce que leurs brochures et annonces commerciales n’indiquent pas le prix total de la piscine et n’affichent pas certains renseignements obligatoires sur les modalités de crédit. Or, la Loi sur la protection du consommateur mentionne que toutes les modalités de crédit doivent être clairement énoncées, afin que le consommateur ait toutes les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée.

Renseignements et demande d’entrevue :
Lucie Kechichian
Conseillère aux communications
kechichian@option-consommateurs.org
514 598-0620 poste 226
514 777-6133
Design Web = Egzakt