Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Actualités
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Compteurs intelligents : Option consommateurs craint un dérapage financier
La Régie de l’énergie exigera un suivi économique serré
Montréal, 5 octobre 2012 – Option consommateurs prend acte de la décision de la Régie de l’énergie de permettre à Hydro-Québec d’aller de l’avant avec le projet de lecture à distance (LAD) et maintient ses préoccupations à l’égard de la gestion du projet par le Distributeur.

L’organisme de défense des droits et intérêts des consommateurs est cependant heureux de constater que la Régie de l’énergie a pris en compte ses préoccupations en exigeant d’Hydro-Québec la production de suivis trimestriels et annuels sur l’avancement des coûts dans ce projet.

Un projet précipité et coûteux
Au printemps 2012, Option consommateurs s’est prononcé contre le projet, tel que présenté par Hydro-Québec, de remplacement de 3,75 millions de compteurs d’électricité par des compteurs de nouvelle génération et a participé aux audiences de la Régie de l’énergie afin de démontrer que la rentabilité de ce projet n’est pas assurée.

Selon l’analyste d’Option consommateurs, les hypothèses utilisées par Hydro-Québec tendent à minimiser certains coûts, notamment ceux liés au remplacement des compteurs intelligents, et ainsi à surestimer les bénéfices du projet. L’investissement total prévu est d’un milliard de dollars.

« Nous sommes d’avis qu’Hydro-Québec n’a toujours pas démontré la viabilité économique du projet LAD et sous-estime les coûts liés à l’implantation des nouveaux compteurs, déclare Olivier Bourgeois, analyste en énergie à Option consommateurs. C’est une bonne chose que la Régie exige du Distributeur un suivi serré sur l’avancement des coûts et sur l’échéancier de réalisation du projet LAD ».

Option consommateurs s’inquiète d’un possible dérapage financier. Si cela arrivait, ce ne serait pas la première fois que les projets d’Hydro-Québec coûtent beaucoup plus cher que prévu. En 2008, le changement de son système informatique a été à l’origine d’erreurs de facturation auprès de plus de 120 000 abonnés et a généré des dépassements de coûts de plusieurs centaines de millions de dollars.

- 30 -
Contact : Olivier Bourgeois
Analyste en énergie à Option consommateurs
514 777-6133

Design Web = Egzakt