Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Sous-dimensionnement de la quantité des produits : Option consommateurs exige un cadre règlementaire et dénonce le manque d’éthique des fabricants
Montréal, 23 janvier 2014 – Option consommateurs lance aujourd’hui un rapport de recherche intitulé Le sous-dimensionnement : tendances et encadrement au Canada et à l’étranger. Cette pratique, de plus en plus répandue, permet aux fabricants d’augmenter le prix de leurs produits sans que le consommateur ne s’en rende compte. D’importantes lacunes règlementaires nuisent au respect des droits des consommateurs.

Les différents aspects du sous-dimensionnement
Le sous-dimensionnement, ou downsizing, consiste à réduire quelque peu la quantité d’un produit sans en changer le prix. Cela se fait de différentes façons. Une boîte de céréales peut se retrouver avec 20 g de moins sans que le format de son emballage n’ait été modifié. Une autre tactique utilisée par les fabricants consiste à modifier l’emballage sans que le produit ne semble plus petit qu’avant. Par exemple, les pots de yaourt seront moins remplis que d’habitude ou il y aura moins de barres tendres qu’auparavant dans les boîtes. Ou encore, le fabricant mettra de l’air dans l’emballage pour augmenter le volume d’un produit. C’est, par exemple, le cas pour certains sacs de croustilles.

Une autre manière de faire du sous-dimensionnement consiste à modifier la forme du contenant. Ainsi, pour diminuer l’espace intérieur, on donne une forme concave au-dessous ou aux côtés du contenant. Certaines entreprises choisissent, pour leur part, de mettre leurs produits dans un emballage plus grand que la concurrence même si la quantité reste la même.

Lacunes législatives et manque d’éthique
« Au Canada, comme au Québec, il n’existe aucune disposition spécifique concernant le sous-dimensionnement des produits, dit Me Charlet, avocate et conseillère juridique à Option consommateurs. Les commerçants indiquent la bonne quantité du produit tel que le prescrit la loi, mais comme cette quantité a changé et que le consommateur ne le remarque pas, ce dernier est induit en erreur. »

Si le sous-dimensionnement n’est pas illégal au Canada, Option consommateurs souligne toutefois que cette pratique manque d’éthique de la part des fabricants et des professionnels du marketing. « Diminuer la quantité d’un produit pour un même emballage est une façon indirecte d’augmenter le prix de celui-ci. Le changement de quantité, surtout à la baisse, étant rarement annoncé par les fabricants, les consommateurs ne peuvent prendre une décision éclairée », déplore Geneviève Charlet.

Option consommateurs signale que le sous-dimensionnement crée beaucoup de confusion et empêche le consommateur de bien évaluer la quantité du produit contenu dans l’emballage. Souvent, le consommateur ne se rendra pas compte au supermarché que la quantité du produit a diminué.

La multitude de produits offerts, les contraintes de temps, et le nombre élevé d’information pour chaque produit l’empêche de faire un choix éclairé. C’est souvent à la maison qu’il constate les changements et est, très souvent, frustré de son achat.

Recommandations
Option consommateurs estime qu’il est important de réglementer le sous-dimensionnement ou, à tout le moins, de donner à tous les consommateurs canadiens des outils leur permettant de le contourner en toute circonstance.

« Nous recommandons, entre autres, au gouvernement fédéral et aux gouvernements provinciaux de mettre le sous-dimensionnement dans la liste des pratiques trompeuses en matière d’emballage, de répertorier les entreprises qui font du sous-dimensionnement, d’informer les consommateurs de cette pratique. Nous pensons aussi que les commerçants doivent s’assurer que l’affichage du prix par unité de mesure est rédigé de manière à être facile à lire et à comprendre ».

Pour consulter le rapport, visitez le site Web d’Option consommateurs. Cette recherche a été réalisée grâce au soutien financier du Programme de contributions pour les organisations sans but lucratif de consommateurs et de bénévoles du Bureau de la consommation d’Industrie Canada.

- 30 -
Design Web = Egzakt