Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Journée mondiale des droits des consommateurs
Option consommateurs demande plus de concurrence en téléphonie et rappelle aux gouvernements d’agir concrètement pour les consommateurs
Montréal, 14 mars 2014 – À l’occasion de la Journée mondiale des droits des consommateurs, le 15 mars, Option consommateurs demande d’améliorer les règles dans le secteur de la téléphonie mobile, thème choisi cette année par Consumers International. L’organisme de défense des droits et intérêts des consommateurs rappelle également aux gouvernements fédéral et provincial de poser des gestes concrets en faveur des citoyens.





Assainir le secteur de la téléphonie mobile
Dans son discours du Trône, prononcé le 16 octobre dernier, le gouvernement fédéral a notamment annoncé la mise en place de nouvelles mesures en matière de téléphonie mobile. Ces mesures sont avantageuses pour les consommateurs. Par exemple, le seuil maximal sur les frais d’itinérance à l’étranger a été fixé à 100 $ et la durée des contrats est passée de trois ans à deux ans. Cependant, Option consommateurs estime que l’absence d’une réelle concurrence dans ce secteur au Canada a un impact à la hausse sur les tarifs.

Pour améliorer les pratiques commerciales dans ce secteur, Option consommateurs reprend les cinq recommandations de Consumers International, fédération mondiale des groupes de défense des droits de consommateurs :
1. Fournir aux consommateurs un accès fiable à des coûts abordables.
2. Proposer aux consommateurs des contrats équitables, rédigés dans un langage clair.
3. Facturer les consommateurs de manière juste et transparente.
4. Donner aux consommateurs un droit de regard sur la façon dont leurs renseignements personnels sont utilisés dans ce secteur.
5. Traiter les plaintes des consommateurs.

Se pencher sur le crédit
Plus près de nous, au Québec, Option consommateurs rappelle aux partis politiques que la phase III de la réforme de la Loi sur la protection du consommateur qui concerne le crédit devrait constituer une priorité à l’heure où le taux d’endettement des consommateurs atteint 163,7 %. Une question jusqu’à maintenant éludée lors de l’actuelle campagne électorale.

- 30 -

Contact :
Lucie Kechichian
Conseillère aux communications
lkechichian@option-consommateurs.org
514 598-0620 poste 226
514 777-6133
Design Web = Egzakt