Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Tarifs annoncés par les transporteurs aériens: il reste beaucoup d'efforts à faire.
Montréal, 24 février 2004 – Depuis que, le 8 décembre 2003, Option consommateurs et le Centre pour la défense de l’intérêt public ont dénoncé le fait que les prix annoncés par les transporteurs aériens sont loin d’être ceux que les consommateurs ont réellement à payer, certains transporteurs ont modifié leurs pratiques, ce qui constitue un pas dans la bonne direction. Selon Option consommateurs, il reste cependant beaucoup d’efforts à faire, car les consommateurs qui achètent des billets d’avion d’un transporteur aérien ne paient toujours pas le prix annoncé. Mentionnons que, en décembre dernier, 96 % des répondants à un sondage du National Post disaient vouloir que tous les frais et les taxes soient inclus dans les prix annoncés par les transporteurs aériens.

Jetsgo : une nette amélioration
Depuis le 21 janvier dernier, Jetsgo inclus dans les prix qu’il annonce le supplément de NAV Canada et le supplément de carburant, ce qui permet de rapprocher considérablement le prix annoncé du prix payé. En guise d’exemple, en décembre dernier, Jetsgo offrait un billet pour Calgary à 139 $; dans les faits, ce billet coûtait 197,55 $, ce qui constituait une augmentation de 42 %. Aujourd’hui, Jetsgo offre un billet pour Calgary à 179 $. Dans les faits, ce billet coûte 208,54 $; ce qui constitue une augmentation de 16,5 %.

Par ailleurs, dans certaines de ses annonces, Jetsgo utilise des affirmations telles « Vrais bas prix » et « Bye Bye les suppléments »; comme Jetsgo n’inclut pas les droits de sécurité des passagers et les frais aéroportuaires dans ses prix, ces affirmations sont fausses. En petits caractères, on peut lire « taxes en sus »; en lisant cela, le consommateur s’attend à devoir payer, en plus du prix du billet, les taxes de ventes fédérale et provinciale seulement, ce qui n’est pas le cas.

Westjet et Air Canada : une légère amélioration
Pour sa part, Westjet (qui n’offre que des vols au Canada) et Air Canada (dans le cas de ses vols à l’intérieur du Canada)  incluent désormais le supplément de carburant dans le prix annoncé, ce qui constitue une légère amélioration.

En guise d’exemple, dans le cas de Westjet, la différence entre le prix annoncé et le prix payé, bien que moindre qu’en décembre, est encore importante. En guise d’exemple, en décembre, Westjet offrait un billet pour Moncton à 119 $; dans les faits, ce billet coûtait 169,54 $, soit une augmentation de 42,5 %. Aujourd’hui, Westjet offre un billet pour Moncton à 109 $; dans les faits, ce billet coûte 145,54 $, soit une augmentation de 33,5 %.

Par ailleurs, les explications relatives aux frais que l’on trouve sur le site Web d’Air Canada ne sont pas conformes à la réalité. On y indique notamment que les frais de NAV Canada sont inclus dans le prix annoncé des billets lorsque le voyage a lieu entièrement au Canada, ce qui n’est pas le cas; seul le supplément de carburant est alors inclus dans le prix.

Canjet : aucun changement
Canjet est le seul transporteur aérien qui annonce actuellement dans les pages des quotidiens et qui n’a effectué aucun changement depuis le 8 décembre dernier. Chez cette entreprise, tous les frais sont en sus. La différence entre le prix annoncé et le prix payé est donc fort importante. Par exemple, pour un vol à destination de Halifax, elle était de 79 %.

En conclusion
Selon Option consommateurs, les changements effectués par Jetsgo et, dans une moindre mesure, par Westjet et Air Canada, sont un pas dans la bonne direction. L’association de consommateurs déplore cependant que Canjet n’ait rien changé à sa publicité, et que quelque soit le transporteur aérien, le prix annoncé ne soit toujours pas le prix que le consommateurs a à payer (excluant les taxes de vente fédérale et provinciale).

L’association déplore également le fait qu’on annonce le prix d’un aller simple, alors que la majorité des consommateurs achètent des aller-retour. D’ailleurs, dans certains cas, les tarifs annoncés par Air Canada pour un aller simple sont assujettis à l’achat d’un billet aller-retour. Récemment, Option consommateur dénonçait cette situation et portait plainte auprès de la Commissaire aux plaintes relatives au transport aérien, Mme Liette Lacroix Kenniff.

Option consommateurs invite les consommateurs à porter plainte auprès de leur transporteur de même qu’auprès du Bureau de la concurrence.

-30-

vers le communiqué de presse du 8 décembre 2003     
         
Source:

Me Louise Rozon,
directrice d'Option consommateurs

Me Stéphanie Poulin, responsable par interim
Service juridique, Option consommateurs.
tél. : (514) 598-7288
Design Web = Egzakt