Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Actualités
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


« Lettre ouverte aux voyageurs » provenant de l'Association des tours opérateurs du Québec: les frais demandés sont inacceptables.
Montréal, 5 décembre 2002 – LES FRAIS DEMANDÉS SONT INACCEPTABLES !

Montréal le 5 décembre 2002 – Par le biais d’une lettre ouverte publiée récemment dans certains quotidiens, l’Association des tours opérateurs du Québec (ATOQ) suggère à ses membres de demander aux consommateurs une somme supplémentaire de 7,50 $ par billet d’avion et de 10 $ par forfait. Option consommateurs juge cette demande inacceptable et suggère aux consommateurs de signifier leur désaccord chaque fois que ces frais leur sont demandés.

Des problèmes importants
Selon l’ATOQ, les frais demandés serviront à renflouer le fonds de cautionnement collectif des grossistes, qui est à sec depuis la fermeture ou la faillite de certains grossistes et transporteurs aériens. Selon Option consommateurs, les sommes demandés ont été fixées de manière arbitraire par l’industrie. De plus, les consommateurs n’ont aucune garantie que ces sommes seront effectivement utilisées pour renflouer le fonds de cautionnement collectif, qui est géré par l’Office de protection du consommateur.

Option consommateurs rappelle que la nouvelle surcharge ne peut être ajoutée au prix d’un voyage déjà vendu, que ce voyage ait été payé ou non. Elle ne peut pas non plus être ajoutée au prix mentionné dans la publicité (le prix mentionné dans la publicité doit correspondre au prix demandé aux consommateurs).

En novembre dernier, le gouvernement a déposé un projet de loi visant à modifier la Loi sur les agents de voyage. Option consommateurs appuie les modifications proposées. Au cours de l’année 2003, une réforme réglementaire aura lieu et fixera les contributions financières que les grossistes auront à verser pour constituer le fonds de cautionnement individuel et collectif. Un actuaire a déjà été engagé par l’Office de protection du consommateur pour faire une évaluation des protections financières nécessaires. C’est au début de l’année 2003 que nous connaîtrons les résultats de cette étude.

-30-

Sources :

Louise Rozon
Directrice d’Option consommateurs
Me Jannick Desforges
Responsable du service juridique d’Option consommateurs
(514) 598-7288
Design Web = Egzakt