Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Politique énergétique du Québec : réaction d’Option consommateurs
Montréal, 8 avril 2016 –

Option consommateurs voit d’un bon œil que le gouvernement mette le consommateur au centre de sa politique énergétique 2030, notamment par le maintien des tarifs d’électricité au taux d’inflation et par la mise en place d’un guichet unique favorisant le regroupement des services d’efficacité énergétique visant à réduire la consommation énergétique des consommateurs.

Toutefois, l’organisme de protection des droits des consommateurs est préoccupé par les nouveaux mandats donnés à Hydro-Québec et à la Régie de l’énergie. D’un côté, la politique énergétique compte sur une augmentation de 100 % des revenus d’Hydro-Québec sur une période de 15 ans. De l’autre côté, elle veut limiter les augmentations de tarifs pour les Québécois. Option consommateurs s’interroge sur la capacité du gouvernement de limiter les hausses tarifaires vu cette course aux revenus. La politique énergétique stipule que les revenus additionnels proviendraient « entre autres » de la croissance des exportations d’électricité. Selon Olivier Bourgeois, coordonnateur en énergie et responsabilité sociétale chez Option consommateurs : « Les consommateurs ne doivent pas faire les frais d’une politique de développement énergétique. Il va falloir s’assurer que les dépenses associées aux infrastructures d’exportations ne soient pas refilées aux Québécois afin de subventionner indument les exportations d’énergie».

En ce qui a trait à la Régie de l’énergie, nous voyons d’un bon œil que soient renforcés ses pouvoirs. Plusieurs intervenants du secteur de l’énergie s’entendent sur la nécessité de renforcer son mandat d’assurer la conciliation entre l’intérêt public, la protection des consommateurs et un traitement équitable des entreprises d’énergie. Selon Option consommateurs, la situation de monopole dont jouissent Hydro-Québec et Gaz Métro nécessite la présence d’un organisme réglementaire fort afin d’intervenir lorsque les entreprises n’agissent pas dans l’intérêt public ou ne respectent pas équitablement les droits des consommateurs.

Enfin, il est inquiétant de voir que certaines avenues annoncées dans la politique visent à restreindre les ressources financières disponibles aux organismes de la société civile dans les travaux de la Régie de l’énergie. « Depuis le dégel des tarifs d’électricité en 2004, les interventions d’Option consommateurs ont contribué à freiner significativement les hausses tarifaires. Les représentations des dernières années ont ainsi permis aux Québécois de bénéficier d’économies cumulées de l’ordre de 500 M$ sur leurs dépenses résidentielles en électricité pour l’année 2015 », estime Olivier Bourgeois. L’ensemble de la société québécoise sortira donc gagnante dans la mesure où les pouvoirs de la Régie de l’énergie seront renforcés afin qu’elle puisse remplir efficacement son mandat.

Option consommateurs note également l’absence de mesures visant les clientèles plus vulnérables. L’affaiblissement récent de la portée d’Éconologis, dernier programme d’efficacité énergétique gratuitement offert aux ménages à faible revenu, ne semble pas compensé par de nouvelles dispositions.  Souhaitons que des précisions soient apportées à cet égard par le gouvernement dans les prochains mois.

À propos d’Option consommateurs 

Créée en 1983, Option consommateurs est une association vouée à la défense et à la promotion des droits des consommateurs. Pour ce faire, elle est engagée dans près d’une vingtaine de recours collectifs et s’intéresse de près aux questions reliées à la santé, à l’agroalimentaire, à l’énergie, aux services financiers et aux pratiques commerciales. 

– 30 –

Information : 514 777-6133


PDF Téléchargez la version PDF
Design Web = Egzakt