Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Salle de presse


Augmentation des frais chez Desjardins : Option consommateurs invite les clients à porter plainte
Montréal, 5 octobre 2006 – Option consommateurs, une importante association de consommateurs, déplore l’augmentation du coût des transactions chez Desjardins et invite les clients de l’institution à porter plainte.

À partir du 1er novembre, les clients de Desjardins qui voudront faire un nombre illimité de transactions sans avoir à payer de frais devront conserver un solde de 5000 $ dans leur compte, comparativement à 1000 $ actuellement. En outre, les clients qui conservent un solde de 1000$ dans leur compte ne pourront faire que 7 transactions sans avoir à payer de frais. Ces mesures s’ajoutent à diverses augmentations des frais de service au cours des dernières années. «Bientôt, seules les personnes les plus fortunées auront accès à des services financiers gratuits», déplore Michel Arnold, directeur général d’Option consommateurs.

Michel Arnold rappelle qu’au cours de la dernière décennie, le Mouvement Desjardins a fermé plusieurs points de service pour faire une plus grande place aux transactions électroniques. «Depuis 10 ans, Desjardins encourage ses clients à utiliser la carte débit, ses guichets automatiques et ses services Internet Accès-D, dit-il. Maintenant qu’on les a rendu accros, on leur demande des frais exorbitants pour ces services.»

Selon Michel Arnold, les consommateurs sont pris en otage. «Comme les banques exigent des frais similaires, les consommateurs ne peuvent donc pas changer d’institution pour économiser. Ils ne peuvent pas non plus changer leurs habitudes bancaires de façon significative. De nos jours, on utilise moins l’argent comptant, car bon nombre de commerces et d’entreprises de services publics exigent les paiements électroniques.»

Option consommateurs s’interroge sur le caractère associatif de cette formule. «Les caisses s’alignent de plus en plus sur les banques», dit Michel Arnold. L’association suggère aux membres du Mouvement Desjardins de se prévaloir de leurs droits en assemblée générale et de demander à l’institution financière d’offrir de meilleurs forfaits. Elle invite également les consommateurs à se procurer un modèle de lettre de plainte sur son site Web (www.option-consommateurs.org) et à faire parvenir celle-ci au Mouvement Desjardins.

Créée en 1983, Option consommateurs (anciennement ACEF-Centre) est une association sans but lucratif vouée à la défense et à la promotion des droits des citoyens-consommateurs. Pour ce faire, elle s’est engagée dans une vingtaine de recours collectifs et s’intéresse de près aux questions reliées aux services financiers, aux pratiques commerciales, à l’énergie et à l’agroalimentaire.

-30-


Pour renseignements:
Michel Arnold,
Directeur général,
Option consommateurs
(514) 598-7288

Design Web = Egzakt