Vie privée

Protection des renseignements personnels

Qu’entend-on par renseignement personnel ? En vertu de la Loi fédérale sur la protection des renseignements personnels, au Canada on entend par « renseignements personnels » tout renseignement au sujet d’« une personne identifiable ». Ton nom, ton adresse et numéro de téléphone, mais aussi ton poids, ta taille, ou ton origine ethnique sont des renseignements personnels. Également les numéros de tes cartes d’assurance sociale, d’assurance maladie et celui de ton permis de conduire qui sont des renseignements recherchés par les fraudeurs en vue de les utiliser à ton insu. Leur but étant d’en tirer bénéfice, financier ou autre. Par exemple, une personne pourrait utiliser ton NAS pour travailler illégalement ou pour obtenir du crédit en ton nom. Tu serais alors victime d’un vol d’identité.

Qui peut te demander ton NAS ?

Ton NAS est un numéro confidentiel réservé à la déclaration du revenu. En vertu de la Loi sur l’impôt du revenu, seules les personnes (employeurs, ministères ou organismes gouvernementaux) ayant besoin du numéro d’assurance sociale à des fins fiscales peuvent l’exiger. Les institutions financières qui te versent des intérêts ou un revenu, comme les banques et les coopératives de crédits, doivent également te demander ton NAS. Dans d’autres cas, tu n’es pas obligé de le fournir, ce n’est pas une pièce d’identité. Si une personne te le demande alors que cela n’est pas exigé par la loi, dis-lui que tu préfères ne pas utiliser le NAS et offre une autre pièce d’identité.

Qu’en est-il de la carte d’assurance maladie ?

En vertu de la Loi sur l’assurance maladie, seuls les professionnels de la santé peuvent exiger le numéro de carte d’assurance maladie, et ce, seulement en vue de prodiguer des soins. Par exemple, les employés d’une clinique, d’un hôpital ou d’un laboratoire médical peuvent te demander de présenter ta carte d’assurance-maladie avant de te donner des soins. Par contre, les employeurs, compagnies d’assurances, clubs de sport, etc. n’ont pas à te demander ta carte d’assurance maladie.

« Pas de numéros, pas de service ! »

Un commerçant peut recueillir seulement les renseignements personnels nécessaires à la transaction commerciale. Si d’autres renseignements sont exigés, tu as le droit d’en demander la raison et de refuser de fournir l’information si la réponse ne te satisfait pas. Dans un club vidéo, par exemple, tu peux montrer ton permis de conduire ou ta carte d’assurance maladie. Avec l’une de ces deux cartes, le loueur pourra t'identifier à l’aide de la photo. Mais ne le laissez pas noter leurs numéros. Si un commerçant refuse de t'offrir un service parce que tu as refusé de lui transmettre un numéro de permis, de carte d’assurance maladie ou autre, n'hésite pas à porter plainte auprès du commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Tél : 1 800 282 1376 ou www.privcom.gc.ca

En refusant de divulguer tes numéros personnels et en portant plainte au besoin, tu contribueras à renverser la tendance qui consiste à stocker le plus de renseignements possible. Une tendance dangereuse puisque plus un fraudeur en sait long sur toi, plus il lui sera facile d’usurper ton identité.

Quelques conseils pour protéger ton NAS

  1. N'emporte pas ta carte d'assurance sociale avec toi, sauf si tu sais que tu dois la présenter.
  2. Conserve ta carte d'assurance sociale dans un endroit sûr.
  3. Ne communique pas ton NAS par téléphone, sauf si c'est toi qui appelles et que tu
    sais à qui tu as affaire.
  4. Ne réponds jamais à des courriels dans lesquels on te demande des renseignements personnels, comme ton NAS.
  5. Déchiquette tous les documents contenant ton NAS dès que tu n'en as plus besoin.

Les pièges sur Internet

Les fraudeurs sont très présents sur la toile. Il est donc très important d’adopter certains comportements sécuritaires sur Internet afin de réduire au minimum les risques d’être victime de vol d’identité.

Code de conduite à suivre :

    1. Limite l’accès à ton ordinateur, protège ton réseau si tu as un routeur sans fil wi- fi.
    2. Créé des mots de passe difficiles à deviner. Tes mots de passe devraient contenir au moins huit signes (lettres et chiffres). N’utilise pas les fonctions d’accès automatique qui mémorisent ton mot de passe et ton code d’utilisateur.
    3. Maintien à jour tes logiciels, surtout tes logiciels de sécurité.
    4.  Sois prudent lorsque tu donnes des renseignements personnels sur Internet.
    5. Fais une copie de tes fichiers importants et protège-la contre le vol.
    6. Prends garde avant d’ouvrir un fichier joint ou d’activer un hyperlien. Si tu ne connais pas l’adresse courriel de l’expéditeur, méfie-toi !
    7. N'utilise pas un lien contenu dans un courriel pour communiquer des renseignements à ta banque ou à ta caisse. Ce n’est pas la façon dont procèdent les entreprises dignes de confiance. Si tu as le moindre doute, communique avec ton institution financière en utilisant un numéro de téléphone que tu sais sécuritaire et surtout pas le numéro indiqué dans le courriel. Les fraudeurs utilisent une technologie (Voix sur IP) qui leur permet de reconnaître les frappes sur le clavier du téléphone.
    8. N’utilise pas la connexion sans fil pour envoyer des renseignements personnels. Débranche ou désactive ton équipement sans fil lorsque tu ne t’en sers pas.
    9. Ferme ton ordinateur après usage.
    10. Si tu es dans l’obligation d’utiliser un ordinateur public pour effectuer des opérations bancaires, vide la mémoire cache de ton navigateur, supprime l’historique et ferme le navigateur.
    11. Pour plus d’informations sur les pièges et dangers sur Internet, consulte également les rubriques « Achats sur Internet » et « Réseaux sociaux ».

      Ajouter un Commentaire


      Code de sécurité
      Rafraîchir