Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

Volet aînés

Non à l'exploitation


Les personnes âgées sont souvent dans la mire des fraudeurs et des personnes malveillantes. Voici quelques conseils pour ne pas tomber dans leur piège.


L’exploitation financière


L’exploitation financière est l’utilisation illégale ou non autorisée des ressources financières ou des biens d’une autre personne. À titre d’exemple, si une personne encaisse votre chèque de pension et conserve l’ensemble ou une partie de l’argent sans votre autorisation, ou si elle fait un usage abusif d’une procuration pour retirer de l’argent de votre compte bancaire, cela constitue non seulement de l'exploitation financière, mais aussi du vol.

L’exploitation financière peut être difficile à déceler. Il s’agit souvent de petits gestes répétés sur de longues périodes plutôt que d’un événement isolé. Les personnes seules ou en mauvaise santé sont généralement les plus vulnérables.

Comment se protéger
?
- Gardez vos renseignements financiers et personnels en lieu sûr.
- Ne donnez en aucun cas le numéro d'identification personnel (NIP) de votre carte bancaire et de votre carte de crédit.
- Réduisez les limites de retrait sur vos comptes bancaires.
- Prenez note des sommes d’argent que vous donnez ou prêtez.
- Si vous prêtez un gros montant d’argent, rédigez une reconnaissance de dette devant témoin.
- Pour les décisions importantes concernant votre résidence ou d’autres biens, contactez vous-même un conseiller juridique afin que vous soyez mieux informé avant de signer tout document.
- Désignez, grâce à un mandat en cas d'inaptitude, une personne fiable qui prendra les décisions en votre nom si vous devenez incapable de gérer vos affaires.
- Surtout, soyez sur vos gardes si des proches vous demandent de l'argent ou vous proposent de gérer toutes vos finances pour votre bien.

Si vous croyez être victime d’exploitation financière, demandez de l’aide. Si aucun ami proche ou membre de votre famille ne peut vous aider, parlez-en à votre médecin, un travailleur social de votre CLSC, ou communiquez avec votre service de police local. Avisez aussi votre institution financière. Sachez qu’il existe également des ressources et des services de première ligne, gratuits et confidentiels.

La ligne Aide Abus Aînés est un service d'écoute, de soutien et d'information qui vise à briser le silence de l'abus envers les aînés. Vous pouvez appeler tous les jours de la semaine entre 8 h et 20 h au 1 888 489-2287.

Le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) est un service pour les victimes de violence physique, de menace, de fraude, de vol ou de tout autre type de crime.


Fraudes par carte de crédit sur Internet

Les fraudes par carte de crédit peuvent aussi survenir lorsque vous faites des achats par Internet. Pour mieux vous protéger de ce phénomène, vous pourriez suivre une formation sur la sécurité informatique. Renseignez-vous à votre bibliothèque ou au centre communautaire de votre quartier. Faites également attention aux demandes conjointes de crédit. Par exemple, si vous acceptez d’avoir une carte de crédit avec quelqu’un d’autre, vous serez responsable de toutes les dépenses faites sur ce compte et des paiements mensuels afférents. Donc, si la personne avec qui vous partagez cette carte de crédit ne fait pas les paiements mensuels, vous aurez à en régler les frais.


Fraude par des conseillers financiers


Un conseiller financier vous propose d’investir vos épargnes dans un produit financier qui vous permettra de gagner beaucoup d’argent rapidement ? Méfiez-vous ! Les rendements mirobolants n’existent pas. Les fraudeurs financiers utilisent notamment une technique appelée la chaîne de Ponzi, qui consiste à prendre l’argent d’un investisseur pour payer de faux rendements aux autres. Lorsqu’ils ne trouvent plus d’investisseurs pour apporter de nouveaux capitaux, la supercherie éclate au grand jour. Les investisseurs réalisent alors que la caisse est vide.

Comment se protéger ?
Voici quelques conseils pour éviter ces supercheries :
- Assurez-vous que la personne qui vous offre le placement est inscrite à l’Autorité des marchés financiers. Consultez son registre en ligne.
- Posez des questions sur le produit financier et demandez conseil à un autre professionnel.
- Ne remettez jamais d’argent comptant à la personne qui offre le placement, ni de chèque libellé à son nom.
- Redoublez de prudence si on vous demande de garder le secret au sujet d'un investissement.
- N’achetez jamais sous pression.
Si vous croyez être victime de fraude par un conseiller financier ou pour toute question sur les produits financiers, contactez l’Autorité des marchés financiers.

« Escroquerie de grands-parents »

Ainsi appelé par le Centre antifraude du Canada, ce stratagème fait énormément de victimes chez les personnes âgées. Un grand-parent reçoit un appel d'un escroc qui prétend être l'un de ses petits-enfants. Ce dernier dit qu'il a besoin immédiatement d'argent parce qu'il a des ennuis (accident de la route, emprisonnement, hospitalisation, etc.). La victime ne vérifie pas si les propos de l'escroc sont vrais avant de lui envoyer l'argent, car ce dernier prend bien soin de lui demander de ne pas en parler avec d'autres membres de la famille.

Comment se protéger ?
Sachant que ce type de fraude est très répandu, et que les escrocs ne manquent pas d’imagination pour vous soudoyer, veillez toujours à vous assurer de l’identité de la personne qui vous appelle pour vous demander de l’argent.

Si vous êtes victime de ce genre d’escroquerie, appelez la police. Signalez ensuite la fraude en contactant le Centre antifraude du Canada.

Design Web = Egzakt