Donnez
Retour aux actualités

4 stratagèmes employés par les fraudeurs pour vous soutirer votre argent

À l’occasion du mois de la prévention de la fraude, le Better Business Bureau (BBB) a dévoilé la liste des 10 principales arnaques au pays pour l’année 2015.

À la lecture de cette liste, on constate que les fraudeurs ne manquent pas d’imagination pour nous arnaquer. Voici quatre stratagèmes qu’ils emploient.

1. Les fraudeurs gagnent la confiance des consommateurs en masquant leur véritable identité

De nombreux consommateurs se font berner par de faux courriels ou des appels téléphoniques provenant de personnes qui se présentent comme des représentants d’organismes ou d’entreprises crédibles, souvent des institutions financières. En 2015, bien des fraudeurs ont cherché à se faire passer pour des représentants de l’Agence du revenu du Canada afin d’usurper les renseignements personnels de consommateurs ou pour leur réclamer de l’argent directement.

2. Les fraudeurs utilisent à leur avantage les bons sentiments des consommateurs

Sur les sites d’agences de rencontre ou sur les médias sociaux, des fraudeurs emploient de fausses identités et prétendent développer des relations amoureuses avec des consommateurs pour leur soutirer de l’argent. Dans le cas d’une autre arnaque – celle des faux parents –, ils profitent plutôt de l’attachement d’une personne pour un proche; ainsi, ils font croire à une personne qu’un de ses proches parents est en difficulté financière et a besoin d’aide.

3. Les fraudeurs font miroiter aux consommateurs des gains monétaires importants

De nombreux consommateurs se sont fait berner par des fraudeurs qui leur ont fait croire qu’ils avaient remporté un prix ou qu’ils avaient gagné à la loterie, puis qui leur ont demandé de débourser de l’argent pour obtenir leur prix. D’autres se sont fait avoir parce qu’ils ont cru un conseiller financier qui leur a promis des rendements mirobolants sur un placement.

4. Les arnaqueurs utilisent Internet pour piéger les consommateurs

Sur Internet, les fraudeurs se montrent imaginatifs. Pour arnaquer les consommateurs, certains utilisent l’hameçonnage par courriel ou bernent les consommateurs sur des plates-formes d’achat en ligne telles que Kijiji ou Craigslist.

D’autres attirent le consommateur sur leur site web en leur offrant gratuitement un échantillon; pour le recevoir, le consommateur devra payer les frais d’expédition avec sa carte de crédit. En agissant de la sorte, le consommateur s’inscrit sans le savoir à un abonnement mensuel d’achat de produits. Dès lors, on débite chaque mois des montants importants sur sa carte de crédit.

Vous avez déjà été victime de fraude? Vous connaissez quelqu’un qui en a fait les frais? Nous invitons les victimes à contacter le Centre antifraude du Canada pour faire connaître la situation. Sans signalement, les autorités compétentes ont du mal à agir et à contrer les activités des fraudeurs.