Donnez
Retour aux actualités

Devenir plus riche en faisant son budget?

C’est la question que se pose Geneviève Tremblay qui a le sentiment d’être plus riche depuis qu’elle et son conjoint ont décidé de s’astreindre à faire un budget. «On fonctionne avec un compte commun depuis qu’on vit en couple. Le compte commun sert aux dépenses du foyer : hypothèque, factures, épicerie, dépenses pour la voiture, les enfants, etc. On avait pris l’habitude d’y rajouter de l’argent quand c’était nécessaire, mais on a beau se dire que les prix à l’épicerie augmentent sans cesse, un moment donné, le compte commun était toujours vide bien avant la fin du mois. On se demandait où était passé l’argent, qu’est-ce qu’on avait fait pour tout dépenser aussi rapidement. Bref, ça nous stressait et je dirai même que ça générait parfois un peu de chicane dans notre couple».

Exercice magique?
Pour résoudre leur problème, le conjoint de Geneviève Tremblay a pris le temps de se pencher sur les comptes. «En fait, il a fait ce qu’on aurait dû faire depuis longtemps : un budget. Auparavant, on avait une certaine idée de nos dépenses et de nos revenus, mais c’était assez aléatoire. Il a donc pris le temps de tout mettre par écrit et on alors décidé de s’astreindre à indiquer au fur et à mesure chaque dépense sur une grille budgétaire. On voulait savoir où partait l’argent et limiter nos dépenses pour ne pas avoir à transférer plus de fonds sur le compte commun avant la fin du mois.»

Et là, surprise! Dès le premier mois de leur exercice budgétaire, non seulement le compte commun de la famille n’était plus en souffrance avant la fin du mois, mais il restait même bien un peu d’argent! «J’avoue que ça m’a étonnée, précise Mme Tremblay. Parce que nous n’avons fait aucune coupure drastique dans nos dépenses. Je continue à faire mon épicerie comme d’habitude, sans avoir l’impression de me priver. C’est vraiment surprenant!» Alors, comment est-ce possible?

Simple prise de conscience
Conseillère budgétaire à Option consommateurs, Sylvie De Bellefeuille affirme qu’on ne devient pas nécessairement plus riche en faisant un budget, mais on a une meilleure idée de ce qu’on dépense, ce qui permet de faire de meilleurs choix et d’avoir le contrôle sur ses finances personnelles. «Faire l’exercice budgétaire, c’est-à-dire mettre par écrit gains et dépenses, remet les choses en place, explique-t-elle. Ça permet de détecter les trous dans la sacoche, toutes les dépenses imprévisibles apparaissent. Une fois qu’on a conscience de ce qu’on dépense, on réfléchit en général un peu plus avant d’acheter.»

La conseillère budgétaire estime cependant que s’obliger à noter chaque dépense au fur et à mesure est peut-être un peu fastidieux. «Mais je dirai qu’il faut au moins remplir sa grille budgétaire une fois par semaine à l’aide des relevés de compte. Ça aide à garder le cap.»

Pour Geneviève Tremblay, noter toutes ses dépenses est devenu une habitude. « En fait, mon conjoint a fait notre budget sur tableau Excel. Chaque fois que l’on rentre une dépense, la déduction est faite automatiquement et l’on voit ainsi directement ce qu’il nous reste dans chaque poste, en fonction du budget qu’on s’est alloué pour l’épicerie, la voiture, les loisirs, etc. On a mis le tableau Excel sur Google document, afin qu’on puisse y avoir facilement accès tous les deux, même au bureau. Je n’ai pas encore de téléphone intelligent, mais j’imagine que le jour où je pourrai accéder au tableau Excel directement de mon téléphone cellulaire au moment où je passe à la caisse, ce sera encore plus facile. Cela évitera les oublis et on aura vraiment l’heure juste! »

 

Une méthode en quatre étapes

Il existe des applications pour téléphone intelligents et plusieurs logiciels qui permettent de faire son budget et d’avoir le contrôle sur ses finances personnelles. Si la méthode du tableau Excel vous tente, Option consommateurs met à votre disposition sur son site Internet, une grille budgétaire prête à l’emploi et que vous pouvez modifier à votre guise. Mais avant cela, il vous faudra :

1. Estimez vos revenus

Additionnez toutes vos sources de revenus : salaire net (après impôts) et/ou revenus de retraites nets, allocation familiales, etc.

2. Évaluez vos dépenses

Les dépenses fixes (loyer, chauffage, comptes courants, etc.) et les dépenses variables (nourriture, médicaments, sorties, vêtements, etc.). N’oubliez pas les dépenses annuelles liées à votre voiture si vous en possédez une (droits d’immatriculation entre autres), ainsi que les cadeaux de Noël et les achats de la rentrée scolaire. Pensez également aux dépenses imprévisibles, une panne d’un appareil électroménager, ou des frais de vétérinaire pour votre animal de compagnie.

3. Répartissez vos dépenses sur une base mensuelle

Divisez par 12 la somme de vos dépenses annuelles. Si vous avez des dépenses hebdomadaires et que vous voulez connaître la somme mensuelle, vous devez multiplier le montant par 4,3.

4. Évaluez votre budget

Vos dépenses sont supérieures à vos revenus ? Vous devez vous appliquer à retrouver un budget équilibré. S’il n’y a aucun moyen pour vous d’augmenter vos revenus, il faut envisager à renoncer à quelques dépenses non indispensables. Votre budget est excédentaire ? Vous êtes donc en mesure de rembourser vos dettes, s’il y a lieu, et de mettre un peu d’argent de côté pour réaliser un de vos projets. Pourquoi pas un voyage avec des amis?