Donnez
Retour aux actualités

On vous appelle pour vous demander de l’argent? Méfiez-vous! Vous risquez peut-être d’être victime de l’escroquerie des grands-parents

Escroquerie des grands parents… C’est ainsi que l’on nomme un stratagème qui fait énormément de victimes chez les personnes âgées.

Un aîné reçoit l’appel d’un fraudeur qui prétend être un parent ou un proche de la famille. Cette personne affirme qu’elle a besoin immédiatement d’argent parce qu’elle a des ennuis. Accident de la route, emprisonnement, hospitalisation… les fraudeurs ayant l’imagination fertile, bien des raisons peuvent être évoquées.

Souvent, compte tenu de l’urgence supposée de la situation, la victime divulgue des renseignements personnels ou envoie l’argent demandé sans vérifier l’identité de son interlocuteur ou la véracité de ses propos.

Les fraudeurs sont rusés. Le prétendu petit-fils insiste pour que les autres membres de la famille ne soient pas au courant de sa mésaventure. Résultat : lorsque la victime se rend compte de sa méprise, il est trop tard pour revenir en arrière.

Comment se protéger?

Sachant que ce type de fraude est très répandu, et que les fraudeurs ne manquent pas d’imagination pour arnaquer les aînés, soyez prudent. L’idéal serait que vous puissiez vérifier l’identité de la personne à qui vous parlez, en téléphonant à des parents ou à des amis.

Cela est impossible? Pourquoi ne pas poser à votre prétendu petit fils des questions dont lui seul connaît la réponse? S’il ce qu’il vous dit n’est pas satisfaisant, coupez court à la conversation…

Vous avez été ciblé par des fraudeurs qui mettent en scène cette escroquerie ou en avez été victime? Faites-le savoir au service de police de votre localité. Signalez ensuite la fraude au Centre antifraude du Canada. Plus ces organismes auront d’information sur les activités de ces fraudeurs, plus ils pourront combattre ce crime.