Fermer×
Retour aux publications

Épargner en dépensant, est-ce une bonne idée ? Une analyse des programmes d’épargnes associés aux cartes de débit et des programmes de récompense avec « remises en argent » associés aux cartes de crédit

Dans cette recherche, nous avons notamment analysé les avantages et les inconvénients des programmes d’épargne associés aux cartes de débit et des programmes de récompenses avec « remises en argent » associés aux cartes de crédit.

Outre le fait que les programmes d’épargne associés à une carte de débit permettent aux consommateurs d’épargner de petites sommes, ce qui est bien en soi, ces programmes sont accompagnés de certains inconvénients. Par exemple, l’utilisation accrue de cette carte peut occasionner des frais; les taux d’intérêt offerts sur les sommes épargnés ne sont pas nécessairement compétitifs; les montants épargnés se planifient difficilement, etc. Pour ces raisons, Option consommateurs recommande aux consommateurs de vérifier si un programme d’épargne systématique ne serait pas une option plus avantageuse pour épargner régulièrement, même de petites sommes.

Quant aux programmes de « remises en argent » associés aux cartes de crédit, ces programmes peuvent être avantageux si les consommateurs qui y adhèrent: remboursent en entier et avant la date d’échéance le solde au compte de la carte de crédit, s’ils ne profitent pas de leur carte pour dépenser plus qu’il ne le ferait normalement et s’ils respectent les conditions inscrites à leur contrat pour obtenir cette récompense. Mentionnons que plusieurs consommateurs rencontrés lors de groupes de discussion et ceux sondés par une autre association de consommateurs affirment apprécier les programmes de récompenses associés aux cartes de crédit.

Cependant, les expressions utilisées pour promouvoir les programmes de récompenses associés à une carte de crédit pourraient être de nature à tromper le public. En effet, certaines institutions financières utilisent les expressions « remises en argent », « dollars comptants » et « remises en espèces » pour nommer et décrire ces programmes. Or, la récompense reçue par les adhérents ne se matérialise ni en chèque ni en argent comptant, mais en un crédit déposé une fois par année au solde de leur carte de crédit. Pour cette raison, nous demandons au Bureau de la concurrence d’examiner si les indications utilisées pour promouvoir ces produits respectent les lois qu’il administre.