Donnez

Volet aînés

Avec le volet aînés, Option consommateurs met à disposition des conseils et des outils  pour gérer son budget, faire face à aux fraudes, ou encore planifier sa retraite en toute sérénité.

Budget

Au Québec, le nombre de personnes de 55 ans et plus faisant face à des difficultés financières n’a cessé de croître au cours des cinq dernières années. Bon nombre d’entre elles sont déjà très endettées avant de prendre leur retraite. La diminution de leur revenu aggrave leurs problèmes financiers. Pour d’autres, c’est la retraite qui est synonyme d’endettement. La diminution de leur revenu et l’augmentation du coût de la vie les poussent à s’endetter.

ATTENTION. Vous demeurez responsable du remboursement de vos dettes, peu importe votre situation financière, votre niveau d’autonomie ou votre milieu d’hébergement.

Vous avez l’impression de crouler sous les dettes ? Les questions suivantes vous aideront à poser un diagnostic sur l’état de vos finances personnelles.

  • Avez-vous du mal à payer vos factures dans les délais fixés ?
  • Avez-vous recours au crédit pour répondre à vos besoins fondamentaux (alimentation, médicaments, etc.) ?
  • Payez-vous seulement le montant minimal sur vos cartes de crédit ?
  • Utilisez-vous simultanément plusieurs cartes de crédit ?
  • Avez-vous payé votre loyer ou votre hypothèque en retard ?
  • Avez-vous reçu un avis d’interruption ou subissez-vous une interruption des services publics comme l’électricité ou le téléphone ?
  • Recevez-vous des appels de vos créanciers ou d’une agence de recouvrement ?

Si vous avez répondu « oui » à une ou plusieurs de ces questions, vous êtes probablement surendetté. N’hésitez pas à contacter l’Association coopérative
d’économie familiale de votre territoire. Elle peut vous offrir une consultation budgétaire.

Si vous habitez sur le territoire d’Option consommateurs, veuillez prendre contact avec nous dès à présent.

Existe-t-il des moyens d’éviter le surendettement ? Bien sûr ! Vous devrez dresser votre nouveau budget, si ce n’est pas déjà fait. Celui-ci devra tenir compte de vos revenus qui peuvent être moindres à la retraite, des dépenses qui augmenteront (en loisirs, notamment) et de celles qui pourraient diminuer (le transport lié au travail, par exemple). Vous devrez adopter un mode de vie en fonction de votre nouvelle situation. À moins de circonstances exceptionnelles, vous devriez être en mesure d’avoir une vie financière saine.

Cette grille budgétaire peut vous aider à bien connaître vos revenus et vos dépenses.

En tant que tel, le crédit n’est ni bon ni mauvais. Toutefois, si vous n’arrivez plus à rembourser le solde de votre carte de crédit ou ne pouvez pas toujours payer les mensualités de votre prêt personnel, il se peut que le crédit vous semble menaçant. Voici quelques trucs pour éviter de vous retrouver dans une situation de surendettement :

  • Avant de faire votre demande de prêt, préparez un budget pour connaître votre capacité réelle de remboursement. Ne vous fiez pas seulement à l’évaluation de l’institution prêteuse. Elle pourrait vous offrir un montant plus élevé que nécessaire.
  • Lorsque vous vous procurez un nouveau prêt, lisez le contrat attentivement avant de le signer et assurez-vous de tout comprendre.
  • N’oubliez pas de récolter tous les renseignements pertinents :  taux d’intérêt du prêt, le nombre de versements à faire avant de régler la dette ainsi que la fréquence de ces paiements et les frais autres que les intérêts (comme le changement de devise). Surtout, informez-vous des conséquences si vous omettez de faire un ou plusieurs versements. Dans certains cas, un non-paiement peut vous obliger à payer la totalité du prêt immédiatement.
  • Si vous ne comprenez pas tous les termes de l’emprunt, demandez qu’on vous les explique. C’est votre droit.
  • Tentez le plus possible de payer le solde de vos cartes de crédit chaque mois.
  • Évitez de faire seulement le paiement minimal.
  • Si vous reportez toujours un solde sur votre carte de crédit, optez pour une carte à taux réduit. Moyennant un paiement annuel pour le service, vous avez des chances d’économiser en frais d’intérêt.
  • Plus vous remboursez rapidement, plus vous économiserez en intérêts. Mis à part les prêts hypothécaires, vous pouvez généralement rembourser un prêt plus vite que prévu sans pénalité.

Certaines cartes de crédit ou cartes de magasins vous permettent d’accumuler des points de récompense comme des miles en avion. Ils peuvent vous permettre de faire des économies sur l’achat de certains biens, mais seulement si vous vous servez de ceux-ci ! En effet, peu de consommateurs échangent leurs points de récompense contre des biens ou des rabais sur des voyages. De plus, la méthode présente le risque que, pour accumuler des points, vous fassiez des achats impulsifs que vous n’auriez normalement pas faits.

Le dicton « rien n’est gratuit » se confirme en outre ici aussi. En réalité, les cadeaux et rabais offerts par les programmes de points se paient en renseignements personnels. Effectivement, bien que les données recueillies ne soient pas liées à vos coordonnées, vos comportements d’achat avec votre carte de points peuvent être enregistrés et vendus à des firmes de marketing qui s’en serviront comme d’une analyse de marché…

Le chauffage représente à lui seul 50 % de la consommation d’énergie d’un ménage. Chaque fois que vous baissez le thermostat d’un degré, vous économisez 2 % sur votre facture d’énergie. La température recommandée est de 21 oC le jour et de 18 oC la nuit. Par temps froid, songez à mettre un chandail au lieu de monter le thermostat.

Pour maintenir une température constante et faire des économies, vous pouvez remplacer vos vieux thermostats par des thermostats électroniques. Hydro-Québec offre sur son site Web plusieurs outils pour améliorer l’efficacité énergétique de votre demeure.

Votre frigo a plus de 10 ans et vous devez le remplacer ? Vous pouvez faire appel au programme Frigo Responsable.

Les télécommunications (téléphone, Internet, câblodistribution, etc.) peuvent vous coûter cher chaque mois. Si vous faites affaire avec le même fournisseur de service depuis longtemps, vous auriez sans doute intérêt à vérifier ce que les concurrents peuvent vous offrir. Votre forfait de télécommunications pourrait s’en trouver très réduit.

Si vous avez une boîte vocale, pensez à acheter un répondeur. Vous pourriez économiser une centaine de dollars par année. Évidemment, vous devrez payer l’appareil, mais comme il durera plusieurs années, la dépense sera amortie.

Chez Bell et Vidéotron, les personnes de 65 ans et plus peuvent utiliser l’assistance annuaire (411) gratuitement. Bell propose ce rabais pour les téléphones résidentiels et les téléphones cellulaires. Vidéotron offre le rabais sur le service résidentiel seulement. Pour vous inscrire à ce service, appelez Bell Canada au 1 800 268-9243 ou Vidéotron au 1 888 433-6876.

À 65 ans, vous êtes inscrit automatiquement au régime public d’assurance médicaments de la Régie de l’assurance maladie du Québec. Vous n’avez donc pas besoin de vous y inscrire. Si, par contre, vous continuez à être admissible à un régime d’assurance privé, vous aurez le choix entre les options suivantes :

  • être couvert uniquement par le régime public ;
  • être couvert à la fois par le régime public et par un régime privé offrant une couverture complémentaire ;
  • être couvert uniquement par un régime privé.

Si vous êtes inscrit au régime public, vous devrez payer une prime. Le paiement de la prime est perçu chaque année par Revenu Québec lors de la production de votre déclaration de revenus. Chaque mois, lors de votre premier achat de médicaments, vous allez aussi devoir payer la franchise mensuelle de 16,25 $ et 32 % du coût de l’ordonnance duquel on soustrait le montant de la franchise (données de 2012).

Sachez qu’il existe une contribution maximale mensuelle et annuelle. Cette limite varie selon votre situation. Si vous recevez le Supplément de revenu garanti (SRG), vous pourriez bénéficier de certaines exemptions. Pour vérifier votre admissibilité ou obtenir plus de renseignements, contactez la Régie de l’assurance maladie du Québec au 1 800 561-9749.

Lorsque vous faites votre déclaration annuelle de revenus, vous devez peut-être aussi payer une contribution santé. Cette contribution (à ne pas confondre avec la prime annuelle du Régime d’assurance médicaments) vise à financer le système public de santé. Elle dépend de votre revenu. Certaines personnes (celles dont le revenu était moindre de 18 000 $ pour l’année d’imposition 2013) sont exemptées de payer cette contribution. Pour en savoir davantage, consultez le site de Revenu Québec ou appelez au 1 800 267-6299.

Si vous avez du mal à payer vos médicaments d’ordonnance, Jeunesse au Soleil pourrait vous aider, après une évaluation de votre situation financière. Ce service s’adresse aux personnes à faible revenu couvertes par le régime public d’assurance médicaments. Ce coup de main vous est offert une fois par année. Pour vérifier votre admissibilité et faire une demande d’aide, appelez au 514 842-6822.

Vous pouvez également économiser en demandant à votre pharmacien de remplacer, si possible, votre médicament par un médicament générique. Les médicaments génériques sont tout aussi efficaces que les médicaments de marque, mais leur prix est beaucoup moins élevé.

Vous devez vous acheter de l’acétaminophène ? Comparez le prix des différentes marques et des différents formats. Les marques maison sont souvent plus abordables que les marques les plus populaires.

Certaines pharmacies, comme Familiprix, Brunet et Jean Coutu, offrent aux aînés des cartes privilèges leur permettant d’obtenir 10 % de rabais sur leurs achats. Il existe des exceptions. Informez-vous auprès de votre pharmacien pour savoir si vous êtes admissible.

Si vous êtes âgé de 65 ans et plus, vous avez droit gratuitement chaque année à un examen complet de la vue. Vous n’avez qu’à présenter votre carte d’assurance maladie à votre optométriste.

Vous pouvez aussi visiter la Clinique universitaire de la vision de l’Université de Montréal. En plus d’offrir des services personnalisés d’optométrie, elle propose parfois des lunettes et des lentilles à des prix inférieurs au marché. Informez-vous ou prenez rendez-vous par téléphone au 514 343-6082. Cela dit, pensez à demander une estimation et à comparer les offres de plusieurs détaillants.

Le Réseau FADOQ et son partenaire Greiche & Scaff pourraient vous aider à réaliser des économies sur l’achat de vos lunettes d’ordonnance. Pour obtenir plus d’information, vous pouvez contacter le Réseau FADOQ au 1 800 828-3344.

Les soins dentaires coûtent souvent cher. Il est important de s’informer et de comparer les prix demandés par différentes cliniques dentaires. Vous pourriez ainsi faire de bonnes économies. Si vous préférez, vous pouvez faire appel à des étudiants. Les facultés de médecine dentaire, dont celle de l’Université de Montréal, offrent au grand public des traitements à petit prix. Pour prendre rendez-vous à la Clinique dentaire de l’Université de Montréal, il faut composer le 514 343-6750. Vous devrez avoir votre numéro d’assurance maladie en main.

Pour les soins d’hygiène dentaire, les étudiants en techniques dentaires offrent aussi leurs services à bas prix. Les cégeps qui offrent cette formation, comme le Collège de Maisonneuve à Montréal, et le Collège Édouard-Montpetit à Longueuil, vous proposent notamment les soins suivants : examen avec radiographies, détartrage et polissage, application de fluorure, etc. Vous pouvez joindre le Collège de Maisonneuve au 514 787-1702 et le Collège Édouard-Montpetit au 450 679-2631, poste 2523.

Vous trouvez que la nourriture vous coûte de plus en plus cher ? C’est tout à fait vrai ! Au cours des dix dernières années, le coût du panier d’épicerie a augmenté de 30 %.

Avant de faire vos courses, planifiez votre menu de la semaine à l’aide des rabais offerts dans les cahiers publicitaires. Puis prenez le temps de comparer les prix offerts dans les différents supermarchés. En magasin, comparez les prix des différents formats et marques. Il peut être plus avantageux d’acheter les marques maison ; elles proviennent souvent des fabricants de grandes marques et sont moins chères que ces dernières.

Certains jours de la semaine, plusieurs supermarchés offrent gratuitement la livraison aux aînés. Informez-vous !

De plus, du lundi au mercredi, les personnes de 60 ans et plus obtiennent 10 % de rabais dans les marchés d’aliments naturels Tau.

Il se peut aussi que des organismes communautaires de votre quartier offrent un service de popote roulante. Pour en savoir plus ou pour connaître les organismes en question, contactez la Ligne Référence-Aînés au 514 527-0007. C’est une ligne d’information sur les services offerts aux aînés montréalais qui a été mise en place par la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal.

Le prix de l’essence vous inquiète ? Les conseils suivants de CAA-Québec peuvent vous aider à limiter votre consommation d’essence :
– maintenez votre véhicule en bonne condition ;
– maintenez la pression d’air des pneus au niveau recommandé par le constructeur de votre véhicule ;
– munissez votre véhicule d’un chauffe-moteur ;
– utilisez le climatiseur seulement en cas de nécessité ;
– roulez à 100 km/h sur l’autoroute.
Transport en commun
La Société de transport de Montréal offre un rabais aux personnes de 65 ans et plus. Vous pourriez économiser jusqu’à 50 % du prix d’un titre de transport. Informez-vous auprès de la Société de transport de Montréal au 514 786-4636. Un rabais est offert aux usagers de 65 ans et plus dans plusieurs autres réseaux de transport en commun du Québec comme Longueuil, Laval, Québec et Sherbrooke.

Dans certains quartiers, un service de navette dessert les maisons de retraite. Parfois aussi, des bénévoles conduisent des aînés à l’hôpital, à l’épicerie, etc. Pour en savoir plus ou pour connaître les organismes offrant ce service dans votre quartier, contactez la Ligne Référence-Aînés 514 527-0007.

Vous pouvez demander un montant pour les frais de certains titres de transport en commun au Canada. N’oubliez pas de conserver vos reçus et de réclamer le crédit d’impôt en faisant votre déclaration de revenus du gouvernement fédéral.

Dans les cinémas et les musées, des tarifs spéciaux sont souvent offerts aux aînés. Pour profiter des rabais, vous devez avoir avec vous une carte d’identité faisant foi de votre âge.

Moyennant 30 $ pour un an ou 50 $ pour deux ans, vous pouvez devenir membre du Réseau FADOQ. Être membre vous donnera droit à différents rabais pour vos loisirs. Contactez le Réseau FADOQ au 1 800 828-3344 ou à l’adresse www.fadoq.ca pour vous inscrire.

Vous aimez la musique et la lecture ? Sachez que certains détaillants offrent des rabais aux personnes âgées. Le lundi, le disquaire Archambault offre un rabais de 10 % aux personnes de 60 ans et plus. Le mercredi, la librairie Renaud-Bray propose un rabais de 10 % aux personnes de 65 ans et plus.

Si vous avez plus de 60 ans, les YMCA vous offrent un rabais d’environ 15 % lorsque vous vous abonnez à leur centre sportif pour une année. Renseignez-vous au 514 849-5331.

Services financiers

Faites-vous partie de ces personnes qui demeurent fidèles à leur courtier ou à leur assureur pendant des années, croyant que leur fidélité sera récompensée ? Détrompez-vous ! Pour obtenir la meilleure police d’assurance auto et habitation au meilleur prix, il faut magasiner chaque année. Le marché de l’assurance est très concurrentiel. Pour une même police d’assurance auto ou habitation, le coût peut varier du simple au triple. Pour économiser, vous pourriez aussi combiner votre assurance auto et habitation ou installer un système d’alarme dans la maison et dans la voiture.

Le Réseau FADOQ (anciennement Fédération de l’âge d’or du Québec), avec son partenaire Intact, offre certains rabais à ses membres. L’Association québécoise des droits des personnes retraitées et préretraitées, avec La Capitale, propose un service similaire. Pour obtenir plus d’information, contactez le Réseau FADOQ au 1 800 828-3344 ou l’AQDR au 514-935-1551.

Si vous avez des questions sur votre contrat d’assurance, vous pouvez soit demander conseil à votre assureur, soit consulter ce site Web.

Vous payez pour des services d’aide ? Les personnes de 70 ans et plus qui vivent dans leur domicile ont droit à un crédit d’impôt pour les services qu’elles reçoivent à la maison. Faites-en la demande lors de votre déclaration annuelle auprès de Revenu Québec. Vous recevrez alors un remboursement des dépenses admissibles faites durant la dernière année.

Vous pourriez même être admissible si vous vivez dans une habitation communautaire avec services ou une résidence privée. Lors de la signature du bail dans une résidence privée, une annexe est remplie à cet effet. Vous pourriez recevoir ce remboursement annuellement à l’occasion de votre déclaration d’impôt, ou encore par versements mensuels.

Pour en savoir davantage au sujet des crédits d’impôt, contactez Revenu Québec au 1 800 267-6299.

Plusieurs institutions financières offrent des comptes économiques ou même sans frais aux personnes de 59 ans et plus. Alors pourquoi ne pas en profiter ? Pour en savoir plus, adressez-vous à votre institution financière. Vous pouvez également contacter l’Agence de la consommation en matière financière du Canada : 1 866 461-2232 ou consulter son site Web. Vous y trouverez, selon votre profil, un outil qui vous aidera à choisir un forfait bancaire.

ATTENTION Un compte sans frais ne vous épargnera pas la somme demandée lorsque vous utiliserez un guichet d’une autre institution financière.

Fraude et abus

L’exploitation financière est l’utilisation illégale ou non autorisée des ressources financières ou des biens d’une autre personne.

Exemple: si une personne encaisse votre chèque de pension et conserve l’ensemble ou une partie de l’argent sans votre autorisation, ou si elle fait un usage abusif d’une procuration pour retirer de l’argent de votre compte bancaire, cela constitue non seulement de l’exploitation financière, mais aussi du vol.

Elle peut être difficile à déceler. Il s’agit souvent de petits gestes répétés sur de longues périodes plutôt que d’un événement isolé. Les personnes seules ou en mauvaise santé sont généralement les plus vulnérables.

Comment se protéger ? 

  • Gardez vos renseignements financiers et personnels en lieu sûr.
  • Ne donnez en aucun cas le numéro d’identification personnel (NIP) de votre carte bancaire et de votre carte de crédit.
  • Réduisez les limites de retrait sur vos comptes bancaires.
  • Prenez note des sommes d’argent que vous donnez ou prêtez.
  • Si vous prêtez un gros montant d’argent, rédigez une reconnaissance de dette devant témoin.
  • Pour les décisions importantes concernant votre résidence ou d’autres biens, contactez vous-même un conseiller juridique afin que vous soyez mieux informé avant de signer tout document.
  • Désignez, grâce à un mandat en cas d’inaptitude, une personne fiable qui prendra les décisions en votre nom si vous devenez incapable de gérer vos affaires.
  • Surtout, soyez sur vos gardes si des proches vous demandent de l’argent ou vous proposent de gérer toutes vos finances pour votre bien.

La ligne Aide Abus Aînés est un service d’écoute, de soutien et d’information qui vise à briser le silence de l’abus envers les aînés. Vous pouvez appeler tous les jours de la semaine entre 8 h et 20 h au 1 888 489-2287.

Le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) est un service pour les victimes de violence physique, de menace, de fraude, de vol ou de tout autre type de crime.

Les fraudes par carte de crédit peuvent aussi survenir lorsque vous faites des achats par Internet.

Pour mieux vous protéger de ce phénomène, vous pourriez suivre une formation sur la sécurité informatique. Renseignez-vous à votre bibliothèque ou au centre communautaire de votre quartier.

Faites également attention aux demandes conjointes de crédit. Par exemple, si vous acceptez d’avoir une carte de crédit avec quelqu’un d’autre, vous serez responsable de toutes les dépenses faites sur ce compte et des paiements mensuels afférents. Donc, si la personne avec qui vous partagez cette carte de crédit ne fait pas les paiements mensuels, vous aurez à en régler les frais.

Un conseiller financier vous propose d’investir vos épargnes dans un produit financier qui vous permettra de gagner beaucoup d’argent rapidement ? Méfiez-vous !

Les fraudeurs financiers utilisent notamment une technique appelée la chaîne de Ponzi, qui consiste à prendre l’argent d’un investisseur pour payer de faux rendements aux autres.

Lorsqu’ils ne trouvent plus d’investisseurs pour apporter de nouveaux capitaux, la supercherie éclate au grand jour. Les investisseurs réalisent alors que la caisse est vide.

 

Comment se protéger ? 
Voici quelques conseils pour éviter ces supercheries :

  • Assurez-vous que la personne qui vous offre le placement est inscrite à l’Autorité des marchés financiers. Consultez son registre en ligne.
  • Posez des questions sur le produit financier et demandez conseil à un autre professionnel.
  • Ne remettez jamais d’argent comptant à la personne qui offre le placement, ni de chèque libellé à son nom.
  • Redoublez de prudence si on vous demande de garder le secret au sujet d’un investissement.
  • N’achetez jamais sous pression.

Si vous croyez être victime de fraude par un conseiller financier ou pour toute question sur les produits financiers, contactez l’Autorité des marchés financiers.

Ainsi appelé par le Centre antifraude du Canada, ce stratagème fait énormément de victimes chez les personnes âgées.

Un grand-parent reçoit un appel d’un escroc qui prétend être l’un de ses petits-enfants. Ce dernier dit qu’il a besoin immédiatement d’argent parce qu’il a des ennuis (accident de la route, emprisonnement, hospitalisation, etc.). La victime ne vérifie pas si les propos de l’escroc sont vrais avant de lui envoyer l’argent, car ce dernier prend bien soin de lui demander de ne pas en parler avec d’autres membres de la famille.

Comment se protéger ? 
Sachant que ce type de fraude est très répandu, et que les escrocs ne manquent pas d’imagination pour vous soudoyer, veillez toujours à vous assurer de l’identité de la personne qui vous appelle pour vous demander de l’argent.

Si vous êtes victime de ce genre d’escroquerie, appelez la police. Signalez ensuite la fraude en contactant le Centre antifraude du Canada.