Fermer×

Projet de loi visant à plafonner les tarifs d’Hydro-Québec: Option consommateurs le qualifie d’insensé

Le projet de loi visant à plafonner les tarifs d’Hydro-Québec est insensé et ne fera que contribuer à l’inflation 

 

Montréal, le 7 décembre 2022 – Option consommateurs qualifie d’« insensé » le projet de loi qui vise à limiter l’augmentation des tarifs d’électricité pour les clients résidentiels puisqu’il ne fera que contribuer à l’inflation et permettra à Hydro-Québec de facturer bien plus que nécessaire pour ce service essentiel. 

 

En effet, le projet de loi 2 présenté par le ministre de l’Économie, de l’Innovation de l’Énergie, M. Pierre Fitzgibbon, ne plafonne que les tarifs payés par les consommateurs. Les tarifs des entreprises et des industries seront quant à eux indexés en fonction de l’inflation, soit une hausse de 6,4 %. Cette hausse substantielle sera nécessairement refilée en tout ou en partie aux consommateurs lorsqu’ils se procureront des biens ou des services.  

 

« On dit vouloir protéger les ménages québécois contre l’inflation, mais, en fin de compte, ce seront les consommateurs qui devront assumer ces hausses des coûts », déplore Sylvie De Bellefeuille, avocate, conseillère budgétaire et juridique.  

 

Un projet de loi déconnecté 

En proposant de limiter les tarifs résidentiels à la hausse la moins élevée entre le taux d’inflation et le taux supérieur de la fourchette de maîtrise de l’inflation de la Banque du Canada, ce projet de loi perpétue le problème en ce que les tarifs d’électricité ne reflètent pas les besoins réels d’Hydro-Québec. De plus, cela signifie que les tarifs d’électricité que devront payer les Québécois seront aussi tributaires de la politique monétaire de la banque centrale du Canada. 

 

« Fixer les tarifs d’électricité en fonction de facteurs extérieurs et des aléas de l’économie est complètement insensé. Le gouvernement expose les consommateurs québécois à subir des chocs tarifaires tout en permettant à la société d’État de faire des profits déraisonnables. Il faut que le gouvernement cesse de voir Hydro-Québec comme la vache à lait du gouvernement », a déclaré Christian Corbeil, directeur général d’Option consommateurs. 

 

Si le gouvernement souhaite véritablement réduire l’impact de l’inflation sur le portefeuille des consommateurs, il doit redonner à la Régie de l’énergie le pouvoir de fixer annuellement les tarifs afin de s’assurer que les Québécois paient le prix juste pour leur électricité. 

 

 

À propos d’Option consommateurs 

Option consommateurs est une association sans but lucratif ayant pour mission de défendre les droits et les intérêts des consommateurs. Elle s’intéresse de près aux questions liées aux finances personnelles, aux pratiques commerciales, aux services financiers, à la protection de la vie privée, à l’énergie, à l’endettement et à l’accès à la justice.  

 

-30- 

 

Pour plus d’informations ou une entrevue :  

Marie-Ève Dumont, conseillère en communications  

514-777-6133 

medumont@option-consommateurs.org