Qui sommes-nous ? Nous avons besoin de vous Soirée-bénéfice 2017 Efficacité énergétique Des avocats défendent vos droits Des conseillers budgétaires vous aident Des analystes interviennent pour vous Des journalistes vous informent
Chercher dans :

Type de contenu :

Chercher avec :

FAQ

Surmonter une crise financière

Je suis surendetté. Quelles options ai-je?
Voici quelques trucs pour vous aider à régler votre problème d’endettement.
  • Cessez d’emprunter pour ne pas vous enliser davantage.
  • Rangez vos cartes de crédit et ne les utilisez plus.
  • Pour savoir à quoi vous en tenir, dressez votre bilan financier (la liste de vos avoirs et de vos dettes).
  • Diminuez ou supprimez certaines dépenses (câble, sorties au cinéma, restaurant…).
  • Communiquez avec vos créanciers et tentez de négocier une entente avec eux. Si vous n’y arrivez pas, et qu’il s’agit d’une dette concernant un service – par exemple le téléphone –, contactez l’association de consommateurs de votre région (1 877 962-2227); on pourra certainement vous aider. La plupart de ces associations donnent des cours sur le budget, ainsi que des consultations budgétaires gratuites.

Les démarches suivantes peuvent aussi se révéler utiles :

  • Songez à consolider vos dettes en contractant un prêt personnel auprès d’une institution financière pour rembourser tous vos créanciers. Ainsi, vous payerez moins d’intérêt et vous n’aurez qu’un seul paiement à faire. Un conseil : contactez quelques institutions afin de trouver le meilleur taux possible.
  • Vous pouvez également avoir recours au dépôt volontaire en vous adressant au greffe de la Cour du Québec (au palais de justice de votre district judiciaire). Vous devrez alors faire un paiement mensuel établi selon votre salaire et vos responsabilités familiales. En plus de ne payer que 5 % d’intérêt sur vos dettes, vous serez protégé contre une éventuelle saisie de salaire à condition, bien sûr, de respecter l’entente. En revanche, vous aurez une mauvaise note dans votre dossier de crédit pendant trois ans, une fois votre dette totalement réglée.
  • Vous pouvez faire une proposition du consommateur. Vous proposez à vos créanciers de faire des paiements mensuels moins élevés, échelonnés sur une plus longue période (généralement de deux à trois ans), ou encore de leur rembourser seulement une partie de ce que vous leur devez. Pour pouvoir recourir à cette mesure, vous devez faire appel à un syndic de faillite et avoir moins de 75 000 $ de dettes, à l’exception de votre hypothèque. Une mention sera inscrite à votre dossier de crédit pour une période d’environ trois ans après la fin de vos remboursements.
  • En dernier recours, il y a la faillite. Vous devrez alors remettre tous vos biens saisissables à un syndic de faillite qui s’occupera de les vendre et de distribuer les fonds à vos créanciers. Une démarche qui n’est pas gratuite mais qui, en revanche, vous déchargera de toutes vos dettes après un certain temps – à condition qu’il n’y ait pas opposition  –  à l’exception de celles qui sont prévues par la loi (amende, pension alimentaire, etc.). Ce laps de temps varie de 9 à 21 mois (si vous avez eu un revenu excédentaire) après la date de votre faillite.
  • Pour obtenir d’autres renseignements, adressez-vous au Bureau du surintendant des faillites Important : une fois libéré de votre faillite, vous pourrez éventuellement réhabiliter votre crédit. Pour ce faire, renseignez-vous auprès d’une institution financière. Surtout, méfiez-vous des redresseurs financiers : généralement, leurs solutions coûtent cher et donnent des résultats décevants. Ils annoncent souvent leurs services dans les quotidiens et les journaux de quartier.
Design Web = Egzakt